mardi 12 mars 2013

Exploitation pédagogique des contes de ma mère l'Oye de Charles Perrault




En 1697, Charles Perrault publiait Les contes de ma mère l'Oye, qui eurent beaucoup de succès surtout au  XIXº siècle. Ces contes existaient déjà dans la tradition populaire et étaient souvent contés au coin du feu, Perrault ne fait donc que s'inspirer avec style de ces contes populaires. (Les gravures de cet article sont celles de Gustave Doré.)
Le recueil comprend huit titres en prose :

- l'ogre
- la vieille fée
- la Princesse, le Prince
- la fée marraine
- le Loup


2. Les rapports familiaux
La famille est souvent cruelle avec les héros de contes de fées (la belle-mère effrayante, les parents qui abandonnent leurs enfants dans la forêt etc...) .
3. Les lieux
La forêt menaçante, les châteaux...
4. Les objets magiques
La baguette magique, le rouet, la clef de Barbe-bleue, les bottes de sept lieux, la pantoufle de verre.

Les contes de fées ont même intéressés les psychanalytes comme Bruno Bettelheim (1903-1990) dans son ouvrage Psychanalyse des contes de fées, publié en 1976.
Il est intéressant de revenir aux contes originaux avec les élèves et de les éloigner de la version édulcorée de Walt Disney (qu'ils connaissent par coeur!!) pour leur faire comprendre les symboles et les mythes cachés de nos bons vieux contes de fées.

Vous pouvez trouver dans ce blog d'autres références aux contes de Perrault:
Le petit chaperon rouge:
http://leblogderuisseaumoulins.blogspot.com/2011/05/charles-perrault-il-etait-une-fois-une.html
Le conte du petit chaperon rouge revisité par Chanel dans sa publicité de parfum:
http://leblogderuisseaumoulins.blogspot.com/2011/04/les-publicites-de-parfums-le-petit.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire